Aller au contenu principal

Projet d’Aménagement Urbain du Togo phase 2 (PAUT 2) : Aménagement du 4ème lac et assainissement des quartiers environnants.

Contexte


Le Projet Aménagement Urbain du Togo, phase 2 (PAUT II), concernant l'aménagement du 4ème lac et l'assainissement des quartiers environnants dans la zone Est de la Ville de Lomé, s'inscrit dans le cadre général de la politique nationale urbaine qui vise notamment à améliorer l'assainissement et à limiter la dégradation des conditions de vie des populations urbaines (OMD 7 / cible 10 / indicateur 30). Plus précisément il intervient dans la lutte contre les effets négatifs de l'eau, notamment les inondations et les pollutions.  Ainsi, ce projet reste conforme aux priorités de l'Etat togolais définies dans l'axe 3 de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l'Emploi (SCAPE).

II-2-Justification du projet :

Le projet d'aménagement du 4ème lac et l'assainissement des quartiers environnants permettra, d’une part, d’améliorer l’environnement urbain, et d’autre part, de réduire les risques d’inondation qui pèsent sur près de 300 000 habitants des quartiers Afamé, Akodésséwa Ouest (Kpota), Akodésséwa Est (Kponou), Kanyikopé, Kagomé, Adakpamé, Adamavo, Baguida.

Les quartiers Est de la ville de Lomé, riverains du prolongement de l'axe lagunaire, connaissent depuis quelques années, particulièrement en 2010, des inondations qui durent près de six mois. Le Plan Directeur de l'Assainissement (PDA) de Lomé actualisé en 2004 a prévu la construction d’un nouveau lac et d’un nouvel ouvrage de vidange à grand débit vers la mer. Le futur lac dénommé 4ème Lac sera aménagé dans la zone inondable limitée au Nord par le quartier AKODESSEWA KPOTA et ANFAME, au Sud par la ZONE PORTUAIRE, à l’Est par la voie du grand contournement (ZORO BAR) et à l’Ouest par le marché d’AKODESSEWA.

A partir de l’année 2000, les Loméens commencent à vivre de nouveau, les cauchemars des inondations et débordements sur tout le long de l’axe lagunaire y compris la partie Est non aménagée qui était immergée pendant plus de six (6) mois en 2010. Cette situation s’explique par une capacité insuffisante des lacs existants pour contenir les nouvelles quantités d’eaux ruisselées et de la mauvaise circulation des eaux de la partie non aménagée vers les lacs aménagés. Les causes fondamentales sont :

  • L’urbanisation galopante de la ville de Lomé qui induit un accroissement des sédiments qui s’accumulent en partie basse des lacs, créant ainsi une perte de volume et un coefficient de ruissellement élevé, donc augmentation des quantités d’eau arrivant dans les lacs ;
  • l’envasement de la zone non aménagée par une pression humaine et dépôts d’ordures dans le prolongement de la dépression lagunaire à l’Est de Lomé (entre Akodésséwa et le fleuve Zio).

Pour résoudre ces problèmes de retour des inondations, la solution indispensable proposée par le plan directeur de l’assainissement de Lomé actualisé en 2004 est d’augmenter les espaces de gestion des eaux de ruissellement et leurs débits

Description

Le PAUT II comprend trois composantes :

Composante 1 : Travaux d’infrastructures  urbaines et périurbaines dans la ville de Lomé :

  • Aménagement du 4ème lac : 800.000 m3 sur 26ha;
  • Aménagement des canaux de décharge (4.863 m), d’Akodessewa (2.464 m) et de Kanyikopé (787m) au total 8.114 m ;
  • Réseaux de drainage des quartiers périphériques : 28,3km de caniveaux - Akodessewa Kpota  Akodessewa Kponou Kanyikopé Adamavo, Adakpamé, Kagomé, Baguida

Composante 2 : Appui institutionnel & fournitures aux services techniques des communes :

  • Renforcement de capacité institutionnelle pour la gestion du drainage urbain, acquisition de matériel et d’équipements, formation et voyages d’études,
  • Communication, visibilité du projet et sensibilisation de la population,
  • Audit technique des travaux

Composante 3 : études techniques :

  • Elaboration des plans directeurs d’assainissement (PDA) des cinq (5) chefs lieux des régions : Tsévié, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong.

Objectifs

Résoudre les problèmes d’inondation afin d’améliorer le cadre de vie des populations de la zone du projet et par conséquent réduire la pauvreté à travers l’amélioration significative de l'environnement socio-économique et sanitaire des populations des zones urbaines ciblées.

Etat d'avancement

  • Excavation et équipement du 4è lac(26 ha et profondeur de 1,9m, déblais :780 00m3),
  • Canalisation : L : 8113 m ;
  • Réseaux d’assainissement pluvial :28,3 km,
  • Acquisition matériels et équipements pour entretien du lac ;
  • Plan de directeur urbain d’assainissement  des 5 chefs lieux de régions élaborés ;
  • Plan de développement urbain (PDU)de Lomé et  des villes régionales y compris Kpalimé élaborés/actualisés

Top