Aller au contenu principal

Etude de faisabilité du projet transfrontalier eau "Sogakope-Lomé" contribution

Résumé

Dans le cadre de la politique d’intégration de leurs économies respectives fondée sur la volonté politique et l’engagement mainte fois affirmés par le Ghana et le Togo, le projet transfrontalier « Eau Potable Sogakope-Lomé » a été conjointement identifié pour améliorer l’accès à l’eau potable des populations des districts d’Akatsi, de Tongu et de Ketu de la Volta Region au Ghana et de celle de la capitale du Togo, Lomé et ses environs ;

Par ce projet le Ghana et le Togo s’inscrivent dans le processus de gestion partagée des ressources en eau transfrontalières et dans la dynamique sous-régionale d’intégration socio-économique.

Ce projet a fait l’objet d’études d’Avant-Projet Sommaire et de faisabilité par Lemna International Inc. qui a remis son rapport final en septembre 2009.

Aujourd’hui le Ghana et le Togo s’accordent sur la nécessité d’actualiser ces études en mettant plus d’emphase sur les questions suivantes (i) impacts environnemental  et social ; (ii) cadre institutionnel de gestion de la réalisation du projet et de son exploitation ; et (ii) faisabilités financière et socio-économique du projet au regard des tarifs applicables dans la zone du projet ;  afin de rendre le projet :

  • durable par la prise en compte de tous les impacts environnementaux et sociaux et la proposition des mesures appropriés d’atténuation ou d’élimination,
  • viable par son caractère socio-économique qui s’inscrit dans la marche du Ghana et du Togo pour l’atteinte des OMD,
  • pertinent et réaliste par son adéquation avec la vocation de projet transfrontalier d’intégration socio-économique que le Ghana et le Togo lui confèrent.

Avant la conclusion des études et le démarrage de l’exécution du projet, le Ghana et le Togo auront besoin d’un Conseiller en transactions au moment des choix essentiels relatifs:

  • au montage financier du projet ;
  • aux tarifs applicables au Ghana et au Togo ;

au cadre institutionnel idoine pour la gestion de l’exécution du projet et de son exploitation dans un cadre de PPP

Contexte


Le projet Eau potable Sogakope-Lomé est un projet transfrontière initié conjointement par le Ghana et le Togo pour capter l’eau de la Volta au droit de Sogakope pour la ville de Lomé, au Togo et les communautés riveraines le long de la route Sogakope-Aflao.

Ces communautés sont quasiment tributaires des eaux souterraines pour leur approvisionnement en eau potable. Les aquifères dans la zone concernée ont une productivité limitée ou mal connue avec une forte teneur en ions chlorures.

Le projet comprendra : une prise d'eau sur le fleuve Volta à Sogakope, Ghana, une usine de traitement d'eau, des réservoirs d’eau  et des stations de surpression le long de la conduite de transfert sur le territoire ghanéen, et un réservoir d’eau au point de livraison de Ségbé, Lomé.

Lemna International Inc. des Etats-Unis a réalisé un APS et une étude de faisabilité sur le projet en 2005.

Certains éléments  de l’évaluation des impacts environnementaux et sociaux sont disponibles dans le rapport Lemna. Cette mission vise l’actualisation et la production d’un nouveau rapport.

Description

Le projet « Eau potable Sogakope-Lomé », tel que partagé par le Ghana et le Togo, comprend les composantes physiques suivantes à actualiser :

  • Prise d’eau sur le fleuve Volta au droit de Sogakope ;
  • Station de traitement à Sogakope ;
  • Station de refoulement d’eau de Sogakope vers Lomé (au Togo) avec livraisons en route pour les districts d’Akatsi, de Tongu, de Keta et de Ketu (au Ghana);
  • Conduite de transport Sogakope (Ghana) – Ségbé (Lomé/Togo) avec autant d’antennes qu’il faut pour chacun des districts du Ghana visés par le projet;
  • Réservoirs d’eau : (i) à la station de traitement de Sogakope, (ii) aux différents points de livraison des districts du Ghana visés par le projet; (iii) au point de livraison de Ségbé à Lomé ;
  • Stations de surpression le long de la conduite de transfert ;
  • Dispositif d’alimentation en énergie électrique et de sécurité de toutes les composantes du projet ;
  • Dispositif de contrôle, de surveillance et de télégestion de tous les équipements et installations du projet;
  • Laboratoires (à la station de traitement de Sogakope + laboratoire au point de livraison de Ségbé + laboratoires à quelques uns des points de livraison des districts du Ghana visés par le projet) ; et
  • Dispositifs d’intégration ou de raccordement aux systèmes d’eau potable existants dans les districts visés par le projet sur le territoire du Ghana et à Lomé au Togo.

En plus de l’actualisation des composantes physiques ci-dessus et de l’étude de faisabilité, le projet comprend :

  1. une composante institutionnelle qui a pour vocation de définir : (i) le cadre institutionnel et contractuel des différents opérateurs tant au niveau de la mise en œuvre du projet qu’au niveau de l’exploitation ; (ii) la nature juridique, l’organisation, l’administration et la gestion de l’opérateur chargé de produire l’eau potable à Sogakope et de la livrer aux opérateurs désignés du Ghana et du Togo.
  2. une composante « étude d’impacts environnemental et social » du projet qui vise: (i) l’identification de tous les impacts environnementaux et sociaux  au niveau de la mise en œuvre des composantes physiques du projet, au niveau de la mise en œuvre de la composante institutionnelle ainsi qu’au niveau de l’exploitation du projet ; et (ii) la proposition de mesures d’atténuation ou d’élimination des impacts identifiés.

Objectifs

Amélioration des conditions de vie des populations de Lomé et périphéries à travers le transfert d'eau brut de SOGAKOPE

Etat d'avancement

Etude de faisabilité en cours :

Les rapports suivants ont été soumis par le bureau Fichtner :

 Phase 1 - Rapport initial (D1), Rapport intermédiaire (D2), Présentation et rapport final (D3), Rapport hydrogéologique (D4) et Rapport final 1 (D5).

Phase 2 - Évaluation du rapport d'étude préliminaire et de faisabilité (D6)

Phase 3 - (Atelier de validation) - Rapport de phase 3 (D7), Rapport final de phase 3 (D8),

 Rapports en attente

Phase 4 - (étude de faisabilité révisée et conception préliminaire).

Phase 5 (Aide à la sélection d'un partenaire privé).

Ils ont également mentionné que les rapports suivants ont été soumis par les autres consultants;

Top