Aller au contenu principal

Projet eau et assainissement en milieu rural et semi-urbain BID-UEMOA

Résumé

Le projet a pour objectif de desservir les localités rurales et semi-urbaines des régions Centrale, Kara et savanes en eau potable à travers la réalisation des infrastructures d’eau potables et d’assainissement (forages PMH, Mini-AEP équipés de panneaux solaire, latrines communautaire et latrines familiales). Financement : 6,86 milliards FCFA par la BID (6 250 000 000), l’UEMOA (35 000 000) et l’Etat togolais (575 000 000). Durée : 2016 - 2019

Contexte


Les besoins d’approvisionnement en eau potable (AEP) des populations rurales du Togo sont très importants. On estime que seulement 38,23% de la population rurale a réellement accès à l’eau potable, mais le pourcentage de la population utilisant exclusivement cette source d’approvisionnement est certainement beaucoup plus faible en raison, d’une part, du mauvais entretien des équipements et de la discontinuité de leur fonctionnement, d’autre part de la dispersion de l’habitat et de la concurrence des points d’eau traditionnels, notamment en saison sèche. Cette situation a d’importantes incidences sur la santé des populations et pénalise particulièrement les femmes et les jeunes en charge de la « corvée » d’eau.

Si les deux régions disposent d'importantes ressources en eau dans leur sous-sol, celles-ci demeurent très inégalement réparties dans l'espace (en raison de ses disparités géographiques) et dans le temps (variations annuelles et saisonnières importantes). Les taux de desserte en eau potable sont les plus faibles au Togo avec une couverture moyenne estimée respectivement à 23% et 28% en région maritime et plateaux en 2007 de la population en milieu rural selon le rapport des OMD. Dans le même temps, le taux d’accès à l’assainissement de base en milieu rural était estimé respectivement à 36% et 17% dans la région maritime et dans la région des plateaux. Les besoins du milieu villageois dans la région maritime s'élèvent à 1376 nouveaux points d'eau et ceux des plateaux à 1478 à l'horizon 2015 pour permettre de desservir 64 % de la population rurale, ce qui nécessitera des investissements considérables dans ce secteur désormais prioritaire

Description

Le projet consiste à réaliser :

  • réalisation de 106 forages neufs équipés de pompe à motricité humaine
  • construction de 31 mini-AEP alimentées en énergie par les panneaux solaires,
  • construction de 60 latrines communautaires et 2250 latrines familiales

Objectifs

Amélioration des conditions de vie des populations en milieu rural et semi-urbain des régions Centrale, de la Kara et des Savanes par l’amélioration durable de l’accès des populations rurales à l’eau potable et à l’assainissement.

Etat d'avancement

  • Comité eau en cours de mise en place
  • Etude d’implantation des forages en cours ;
  • Recrutement des entreprises de construction des latrines communautaires en cours

Prochaines étapes

  • Recrutement des entreprises des travaux,
  • Poursuite des travaux d’implantation,
  • Démarrage des travaux de construction des latrines communautaires

Top