Aller au contenu principal

Programme d'urgence de développement communautaires (PUDC)

Résumé

Le PUDC dans le secteur consiste à contribuer à l'amélioration significative des conditions de vie des populations vivant dans les zones peu ou mal desservies par les infrastructures d’eau potable et assainissement. Ainsi, les interventions dans ces zones consisteront à réaliser des forages équipés de pompes à motricité humaine et à réhabilité et renforcer les Mini AEP existants. Durée de l’intervention 2016-2019 pour la phase 1

Contexte


Le territoire togolais couvre une superficie de 56 600 km2. Avec un taux de croissance démographique de 2,6%, la population estimée à 6 974 000 habitants en 2015 est appelée à doubler tous les 25 ans. Cette population est jeune : 54,1% de moins de vingt ans. Les femmes y représentent 51,1%.

Au cours des cinq dernières années, le Togo a enregistré une croissance économique soutenue. Le taux de croissance réel de 5,9% devrait se situer à 5,8% en 2015. Cependant, ces performances économiques et les sources de la croissance ne sont pas de nature à entrainer une réduction significative et durable de la pauvreté multidimensionnelle.

En matière de développement humain, le Togo a progressé de 20% entre 1980 (0,403) et 2014 (0,484) grâce aux bonnes performances dans l'éducation et la santé. Cependant sur la même période, le Revenu National Brut (RND) par habitant a diminué d'environ 21%, ce qui contribue à maintenir le pays dans la catégorie des pays à Indice de Développement Humain (IDH) faible, avec un rang de 162 ème sur 188 pays.

La pauvreté, même si elle a connu une baisse notable de 6.1 au total entre 2006 (61,7%) et 2015 (55, 1%) sur 10 ans (Enquête QUIBB 2015), reste largement concentrée dans le milieu rural qui rassemble 60% de la population et s'accentue dans la capitale et sa périphérie urbaine (Grand Lomé).

L'accès aux services sociaux de base est défavorable aux zones rurales. Le taux net de scolarisation est de 91,2% à Lomé, 91,2% dans les autres villes alors qu'il se situe à 81,5% dans le milieu rural. De même, en milieu rural, seuls 7,6% des malades fréquentent les hôpitaux ou cliniques contre 41,1% dans les autres milieux urbains (en dehors de Lomé).

Malgré les progrès réalisés plus de la moitié des ménages n'ont pas accès à l'eau potable en milieu rural. Les ménages résidant en milieu rural sont les plus défavorisés en matière d'accès à l'électricité (16,2) comparativement aux ménages du Grand Lomé (90,3%) et des autres milieux urbains (76,9%). Il en est de même pour les pistes rurales. En 2015, le Togo dispose de 6802 km de pistes rurales dont la majorité est en mauvais état (57%), ce qui contraint les efforts pour désenclaver le territoire et faciliter l'accès aux marchés des produits des terroirs. 88,3% des ménages urbains ont accès aux marchés des produits alimentaires, contre 44,3% des ménages ruraux.

L'existence d'une population jeune, à majorité agricole, pauvre et ayant un accès limité aux services sociaux de base et opportunités économiques, représente un défi de taille en matière d'inclusion sociale.

Depuis cinq ans, le Togo a lancé un certain nombre de programmes/projets orientés vers le développement social et le développement à la base, ciblant particulièrement les femmes, les jeunes, les agriculteurs et artisans. Cependant, la couverture géographique du territoire national par ces programmes reste insuffisante, leur coordination souvent faible et leurs synergies peu exploitées. De même, il existe peu d'outils de mesure et d'évaluation systématiques de leur accès.

C'est dans ce contexte que le Gouvernement togolais a décidé d'élaborer et de mettre en œuvre le présent Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC) et a sollicité l'accompagnement du PNUD pour son élaboration et sa mise en œuvre. Ce programme se justifie par l'urgence de répondre à la demande sociale croissante, de réduire les risques sociaux liés à l'exclusion, de développer le capital humain, d'accroitre la productivité et assurer une meilleure redistribution des fruits de la croissance, de façon durable.

 

Description

Le projet consiste à réaliser et réhabiliter les ouvrages d’eau potable dans les zones peu ou mal desservies en eau potable, notamment  la :

  • réalisation de 629 forages neufs équipés de pompe à motricité humaine
  • réhabilitation de 54 mini-AEP

Objectifs

A terme, les interventions du Programme dans le domaine de l’eau et assainissement contribueront à l'amélioration significative des conditions de vie des populations vivant dans les zones peu ou mal desservies par les infrastructures d’eau potable et assainissement ainsi que la réduction des inégalités sociales.

Etat d'avancement

  • réhabilitation des 54 mini AEp en cours
  • les études et élaboration des DAO des 629 comité eau en cours

Prochaines étapes

  • achever les travaux de Mini -AEP
  • lancer l’appel d’offre pour la réalisation des travaux de forages
  • réalisation des forages
  • équipement des forages en pompes

Top