Aller au contenu principal

Projet d'hydraulique villageoise dans les régions des plateaux et maritime BID3

Résumé

Le projet consiste à réaliser des ouvrages d’eau potable pour les populations rurales et semi-urbaines dans les régions Maritime et plateaux. Financement : 7 000 000 000 FCFA par la BID (90% et l’Etat togolais (10%). Durée : 2014 - 2018

 

Contexte


Elaboré en 2009, le PNIASA concerne un million et demi de producteurs et couvre 45.000 hectares de terres cultivables. Son coût est à la hauteur des espérances : 600 milliards de FCFA dont 112,5 millions de dollars (environs 55 milliards de FCFA) sont d’ores et déjà sécurisés. Le PNUD apporté son expertise technique à l’élaboration de ce programme sous le leadership du gouvernement en collaboration avec les principaux acteurs que sont les producteurs.

Pour réussir cette politique de développement de l’agriculture et réduire la pauvreté, il faut incontestablement s’appuyer sur cette ressource humaine qu’est le monde rural. Mais, il se pose malheureusement la question de disponibilité et surtout de validité de cette main d’œuvre très souvent confrontée à des cas de maladies dont la plupart  sont d’origine hydrique dues généralement à  l’insuffisance des services d’eau potable et d’assainissement.

Ces maladies  étant plus fréquentes pendant la saison des pluies où s’effectuent les grands travaux  des champs, il arrive donc que  de bras valides passent leur temps hospitalisés sur les lits des hôpitaux ou au chevet des enfants beaucoup plus fragiles.

En effet, en matière d’accès aux services d’eau potable, seulement  47,33% des personnes vivant en milieu rural ont accès à l’eau potable et de 35,2%  pour le  milieu semi urbain. En matière d’accès aux services d’assainissement adéquat, à peine 11,85% ont  accès aux latrines.

En conséquence, en 2010, on a enregistré au niveau national, 30 772 cas d’hospitalisations liées au paludisme,    1173 hospitalisations liées à la diarrhée,  75 hospitalisations liées au choléra. Ces chiffres apparemment faibles cachent une situation très alarmante car, d’après les autorités du secteur de la santé, à peine  5% des malades vont en consultation dans un centre de santé moderne.

Par ailleurs, à l’instar de tous les pays d’Afrique, au Togo,  la femme est la pièce maîtresse de  la question de l’approvisionnement en eau (eau de : boisson, ménage, élevage…) ; d’où la traditionnelle corvée d’eau à laquelle elle se livre à longueur de journée. En effet, dans plus de 50 %  des localités rurales du Togo, les femmes et les enfants parcourent plus de cinq kilomètres pour atteindre un point d’eau où ils devraient faire face aux longues files d’attente. En conséquence, plus de la moitié de la journée est utilisée pour  la corvée d’eau aux dépens des activités économiques. Pire, les enfants surtout les jeunes filles n’ont de travail que pour aller à la recherche de l’eau de ménage, vidant ainsi les salles de classes pourtant nécessaires pour leur construire un avenir meilleur.

En conséquence, au-delà de fournir à ces milliers d’âmes cette denrée précieuse qu’est l’eau potable, l’intervention en hydraulique villageoise au Togo a un grand impact  socio- économique.

Le choix des régions des plateaux et maritime n’est pas le fruit d’un hasard. En effet, au-delà des potentialités économiques, c’est dans ces deux régions du pays que les taux de desserte en eau sont les plus bas (38,89% pour la région des plateaux et 29,04% pour la région maritime). En plus, la BID n’est  jamais intervenue dans ces régions dans le domaine de l’AEPA.

Description

Le projet consistance à réaliser :

 

 

- réalisation de 400 nouveaux forages équipés de pompe à motricité humaine en milieu rural
- réhabilitation de 100 anciens forages en milieu rural
- construction de 60 latrines type ECOSAN dans les communautés
- construction de 08 mini-AEP en milieu semi-urbain

Objectifs

Amélioration des conditions de vie des populations en milieu rural et semi-urbain

Etat d'avancement

-  422 nouveaux forages équipés de pompe à motricité humaine
- réhabilitation de 100 anciens forages
- construction de 60 latrines type ECOSAN et
- 08 mini-AEP en cours de construction

Prochaines étapes

Achever la construction des 08 mini –AEP en cours de construction

Top