Aller au contenu principal

SEANCE DE TRAVAIL DU MINISTRE DE L’EAU ET DE L’HYDRAULIQUE VILLAGEOISE AVEC UNE DELEGATION DES ASSOCIATIONS EXPERTS SOLIDAIRES, SEDIF ET SEVES DE FRANCE

Publié le : 27 juil 2018
eau

Une séance de travail entre le Ministre de l’Eau et de l’Hydraulique Villageoise, Monsieur Antoine Lekpa GBEGBENI et une délégation mixte des Associations Experts Solidaires, des Syndicats des Eaux d’Iles de France (SEDIF) et des Systèmes Economiquement Viables pour l’Eau aux Suds (SEVES), s’est déroulée le mercredi 11 juillet 2018 au cabinet du Ministre à Lomé.

Cette séance de travail s’est déroulée en présence des Directeurs centraux du Ministère et autres responsables du secteur de l’eau du pays, a porté sur les projets de coopération décentralisée initiés par ces partenaires dans certaines villes du pays comme Mango, Dapaong, Tabligbo, Aného et Vogan.

En effet, la délégation en visite de terrain sur ces différents projets, est allée partager les résultats de sa visite avec le Ministre de l’Eau et de l’Hydraulique Villageoise et échanger avec lui sur d’autres opportunités de partenariat au profit de notre pays.

Les projets réalisés et en cours de réalisation avec l’appui de ce partenariat portent sur les extensions de réseaux d’eau potable et la construction de bornes fontaines.

Des travaux confortatifs tels que la sectorisation et la modélisation de réseaux ainsi que la réhabilitation des réservoirs d’eau sont également prévus dans le portefeuille de ce partenariat.

Selon le Chef de la délégation, Monsieur Romain DESVALOIS toutes ces actions trouvent leur ancrage dans la vision que s’est donnée son groupe « d’une part d’optimiser l’existant, c’est-à-dire œuvrer à réduire les pertes d’eau sur réseaux par le renouvellement de vieilles conduites et d’autre part de réaliser des extensions pour créer de nouveaux branchements ».

Le Ministre GBEGBENI a salué le caractère dynamique de cette coopération décentralisée et a invité les donateurs à ouvrir les projets à d’autres communes du Togo.

Les travaux des projets sont financés par SEDIF et SEVES d’une part et l’Etat togolais d’autre part à hauteur de 50 % chacun.

Top